LA LEY DE FREDERIC BASTIAT PDF

And what are these two questions? That of slavery and that of tariffs; that is, precisely the only two questions in which, contrary to the general spirit of this republic, law has taken the character of a plunderer. It is not considered sufficient that the law should be just; it must be philanthropic. Nor is it sufficient that the law should guarantee to every citizen the free and inoffensive use of his faculties for physical, intellectual, and moral self-improvement.

Author:Kazrashura Dozahn
Country:Malta
Language:English (Spanish)
Genre:Photos
Published (Last):23 April 2004
Pages:264
PDF File Size:15.11 Mb
ePub File Size:1.56 Mb
ISBN:504-2-20566-916-7
Downloads:4423
Price:Free* [*Free Regsitration Required]
Uploader:Gardami



Juin La loi pervertie! Nous tenons de Dieu le don qui pour nous les renferme tous, la Vie, — la vie physique, intellectuelle et morale. Mais il est une autre disposition qui leur est aussi commune. On peut lui opposer de graves objections. Sur quel principe se fonde cette exclusion?

Ne nous dites pas que vous nous ferez notre part, que vous nous jetterez, selon la proposition de M. Et quelles sont ces deux questions? Mais de quelle Spoliation voulait-il parler? Car il y en a de deux sortes. La Loi prend quelquefois parti pour elle. Il faut examiner si la Loi prend aux uns ce qui leur appartient pour donner aux autres ce qui ne leur appartient pas. Vous trouvez cette doctrine fausse, absurde, abominable. Mais comment M. Vous voulez opposer au Socialisme la Loi?

Comment voulez-vous le placer sous le coup de vos tribunaux, de vos gendarmes, de vos prisons? Aussi que faites-vous?

Que le petit nombre spolie le grand nombre. Que tout le monde spolie tout le monde. Que personne ne spolie personne. Spoliation partielle, Spoliation universelle, absence de Spoliation, il faut choisir.

Il faut opter. Mais que fait-il? Heureux, disait Mentor, le peuple qui est conduit par un sage Roi. Ne souffrez ni des gens opulents ni des gueux. Ses ressources lui dictent ses devoirs. Quelle en est la cause? Et en effet, quel est le travail politique auquel nous assistons? On le vit bien en Et remarquez la circonstance dans laquelle il parle.

Page Sans doute le genre humain est libre de suivre les conseils de qui que ce soit. Blanc comprend la chose. Comme social, il la met au-dessous de la boue. Est-ce que le peuple peut se tromper? Quoi donc! Il veut diriger ses propres affaires, et il les dirigera.

Mais ne savez-vous pas que, selon M. Ne savez-vous pas, toujours selon M. Ne dispose-t-il pas, en principe, de nos personnes et de nos biens?

FINITE AND INFINITE GAMES CARSE PDF

Frédéric Bastiat – La Ley

.

IANNIS XENAKIS METASTASIS PDF

Frédéric Bastiat

.

Related Articles